Maladies gingivales

Maladies gingivales

Selon l’Association dentaire canadienne, les maladies de gencives sont le problème dentaire le plus répandu. Leur développement peut se faire de façon sournoise sans que la personne affectée en soit consciente, soit par la lenteur de la progression de la maladie ou par l’absence de symptômes et de douleur au début de la maladie.

La bonne nouvelle est que les maladies gingivales, bien qu’elles puissent faire des dommages importants dans la bouche, peuvent très souvent être prévenues ou traitées lorsqu’elles sont détectées à un stade précoce. Cependant, lorsque la maladie est trop avancée, il peut arriver que la personne affectée perde des dents, de là l’importance de la prévention et de la détection précoce, lors de visites régulières chez le dentiste.

La gencive faisant partie du parodonte, les maladies gingivales sont inévitablement des maladies parodontales, mais l’inverse n’est pas nécessairement vrai.

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs de risque doivent être considérés afin de déterminer la probabilité qu’une personne développe une maladie gingivale. La liste suivante présente les plus importants.

  • Hygiène buccodentaire déficiente;
  • Personnes atteintes de maladies qui affaiblissent le système immunitaire, telles que le VIH/SIDA et la leucémie (le système immunitaire joue un rôle clé dans la lutte aux bactéries de la bouche);
  • Situations de la vie où les défenses immunitaires peuvent être moindres, telles qu’un stress important;
  • Diabète, surtout s’il n’est pas contrôlé adéquatement;
  • Chez les femmes, la grossesse et la ménopause qui provoquent des changements hormonaux pouvant influencer l’aspect des gencives en les faisant gonfler, par exemple;
  • Prise de certains médicaments qui engendrent des effets secondaires agissant au niveau des gencives;
  • Tabagisme.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).